Présentation de Würth France

Les droits de l’Homme

Les droits de l’Homme font partie des responsabilités premières de toute entreprise. Il s’agit de mettre l’individu au centre de ses préoccupations en permettant à ses collaborateurs une évolution professionnelle enrichissante et respectueuse, tout en encourageant des pratiques éthiques à destination des différents publics qu’elle touche dans son environnement direct ou indirect.

Favoriser l’égalité Femmes/Hommes

Reconnaissant l’égalité comme un droit fondamental de ses salariés, Würth France prône depuis toujours des valeurs humaines fortes qui ont été concrétisées par de nombreuses actions comme la signature de la charte de la diversité en 2007.

L’entreprise s’inscrit dans une démarche « OPEN » et a signé, en décembre 2019, son nouvel accord égalité professionnelle avec les partenaires sociaux, en vue de s’engager davantage en faveur de la mixité, de l’égalité femmes-hommes et de la diversité. Tous les sujets majeurs et les démarches mises en œuvre, destinées à garantir une égalité entre les femmes et les hommes y sont répertoriés : la promotion professionnelle, la mixité des emplois, les droits à la formation, la rémunération, la lutte contre les agissements sexistes et l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Conformément au décret n°2019-15 du 8 janvier 2019, portant application des dispositions visant à réduire les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes dans l’entreprise, Würth France, a, une nouvelle fois, calculé son Index égalité professionnelle femmes-hommes mis en place par le Ministère du Travail.

Pour l’année 2021, nous vous informons que le niveau global de résultat de Würth France est de 73 points sur 100. Ce résultat se décline de la manière suivante pour les 5 indicateurs :

– Ecart de rémunération Femmes/Hommes : 23/40
– Ecart de répartition des augmentations individuelles : 20/20
– Ecart de répartition des promotions : 15/15
– Nombre de salariées augmentées à leur retour de congé maternité : 15/15
– Parité parmi les 10 plus hautes rémunérations : 0/10

Au regard des trois dernières années, nous observons que l’entreprise ne relâche pas ses efforts et met bien en application sa politique d’amélioration continue. Würth France essaie de s’améliorer au fil des années afin d’assurer l’égalité de traitement entre les femmes et les hommes.

C’est dans ce contexte, et dans le prolongement de l’accord portant sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes signés le 19 décembre 2019, que la société Würth France et les partenaires sociaux ont engagé des négociations afin de conclure un avenant, dans le cadre des dispositions de l’article L 2242-1 et suivants du Code du Travail, de la « Loi Rixain » du 24 décembre 2021 ainsi que du décret d’application n°2022-243 du 25 février 2022.

Par cet avenant, les parties souhaitent réaffirmer leur volonté de poursuivre et de renforcer les engagements pris précédemment concernant les principes d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Ainsi, il convient de rappeler que le bilan, concernant les critères de l’Index, de l’Accord Egalité Hommes/Femmes signés en 2019 est satisfaisant et démontre un engagement de tous les acteurs sollicités.

Il en ressort que sur huit axes de travail, six sont atteints :

– Concernant la neutralité et l’attractivité des offres d’emplois : les femmes représentent en 2021, 17% de l’effectif de la Force de Vente contre 11% en 2017.
– Concernant la sensibilisation de l’encadrement de la Force de Vente : 24 collaborateurs ont été formés en 2021 au module 1 de la WFA et 125 au module 3.
– Concernant les promotions professionnelles des collaborateurs internes : Würth France a promu 71% de femmes.
– Concernant la garantie d’une rémunération équivalente à l’embauche : l’objectif est atteint.
– Concernant la garantie d’une répartition équilibrée des augmentations individuelles : l’objectif est atteint.
– Concernant les congés maternité /adoption : l’objectif est atteint.

Il est rappelé que si l’entreprise a obtenu un score de 23 points sur 40 possibles concernant l’indicateur relatif aux écarts de rémunérations, ce dernier doit être vu et compris de manière dissociée entre les populations internes et externes de l’entreprise. Ainsi, en se focalisant sur la population interne, l’entreprise obtient une note de 36 points sur 40, alors que cet indicateur passe à 5 points sur 40 pour la population de la force de vente.

Pour rappel, les critères de rémunération présents dans l’entreprise sont identiques pour les femmes et les hommes, et ce, eu égard à la population concernée.

L’entreprise applique le même système de rémunération pour toute sa population externe, représentant les VRP, qu’ils s’agissent des femmes ou des hommes, système basé notamment sur les résultats individuels.

Ce constat étant établi, il convient alors à l’entreprise de se focaliser sur des axes sur lesquels il est possible d’agir.

Würth France souhaite inciter les embauches et les promotions de femmes au sein de la force de vente.

Ainsi, l’entreprise souhaite optimiser les secteurs de ventes femmes VRP qui pourraient avoir une viabilité moins forte. Pour atteindre cet objectif, une attention particulière sera portée aux secteurs choisis pour les Conseillers Commerciaux femmes. La mise en place de cette mesure doit favoriser l’accélération du développement du chiffre d’affaires des collaboratrices.

Aussi, l’entreprise souhaite orienter la nomination et le recrutement de Chefs des Ventes ou de Directeurs Régionaux des Ventes sur des profils féminins. L’objectif est de promouvoir les candidatures féminines sur les postes à responsabilités au sein de la force de vente.

Enfin, la troisième action corrective portera sur le fait de privilégier les recrutements féminins sur les régions/activités/secteurs qui n’ont jamais ou que très peu embauché de femmes jusqu’ici.

Würth France affirme sa volonté de poursuivre ses actions et s’engage à continuer à progresser dans ce domaine.

Répartition équilibrée parmi les cadres dirigeants et les instances dirigeantes

Afin d’accélérer la participation des femmes à la vie économique et professionnelle, la loi « Rixain » du 24 décembre 2021 comporte plusieurs mesures visant à une plus grande égalité entre les femmes et les hommes dans les entreprises. C’est en ce sens que son article 14 instaure une obligation de représentation équilibrée entre les femmes et les hommes parmi les cadres dirigeants et les membres des instances dirigeantes des grandes entreprises.

Cette loi fixe de nouvelles obligations pour les entreprises qui emploient au moins 1 000 salariés. Effectivement elles doivent calculer et publier leurs écarts éventuels de représentation entre les femmes et les hommes parmi les cadres dirigeants et les membres de leurs instances dirigeantes, chaque année.

Pour l’année 2021, voici les résultats obtenus par Würth France :

Parmi les cadres dirigeants :

– Nombre de membres au total à prendre en compte : 10*
Dont 1 femme – soit 10%
Dont 9 hommes – soit 90%

Parmi les membres des instances dirigeantes

– Nombre de membres total à prendre en compte : 10*
Dont 1 femme – soit 10%
Dont 9 hommes – soit 90%

L’entreprise est consciente du manque de représentativité des femmes au sein des cadres dirigeants et se force à s’améliorer afin d’assurer l’égalité de traitement entre les femmes et les hommes.

* Selon les dispositions du texte de loi, les collaborateurs relevant d’une convention de forfait jours ne sont pas à prendre en compte. Idem concernant le Comité de Surveillance et le Directoire.

 

L’engagement de Würth France en faveur du handicap

Würth France est engagée pour le recrutement, l’intégration et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap sur la base de la charte de la diversité depuis 2007. Partenaire de la Fédération des aveugles et handicapés visuels de France, l’entreprise collabore également avec des ESAT (Etablissements et Services d’Aide par le Travail), notamment pour des travaux administratifs, de conditionnement de marchandises et de commandes de plateaux repas ou encore avec des Entreprises Adaptées pour la prise de rendez-vous téléphoniques auprès de notre clientèle.

 

Special Olympics

L’organisation dédiée à l’épanouissement par le sport des personnes vivant avec un handicap mental, compte Würth France parmi ses partenaires depuis 2014. L’ambition de Special Olympics est de permettre au plus grand nombre d’enfants, de jeunes et d’adultes en situation de handicap mental de vivre la joie du sport. Chaque année, des collaborateurs participent à une course solidaire en équipe incluant une personne en situation de handicap mental. Une belle expérience pour tous puisque d’édition en édition le nombre de volontaires chez Würth France ne cesse de croître !

En parallèle, l’entreprise distribue des chèques Open, pour un montant de 1 200€, à destination des collaborateurs concernés par le handicap. Ces chèques sont intégralement financés par l’entreprise et sont cumulables avec les chèques CESU traditionnels. Ils permettent de financer entre autres des services à domicile tels que ménage, garde d’enfants, livraison de courses…

Par ailleurs, dans le cadre du contrat de génération, signé avec les partenaires sociaux en date du 6 novembre 2013, il est important de rappeler que des mesures spécifiques sont prévues pour les salariés en situation de handicap afin d’aménager leur fin de carrière et faciliter la transition entre l’activité des collaborateurs et leur départ à la retraite. En effet, l’entreprise permet d’une part l’accès au temps partiel aidé dans les 3 ans qui précèdent leur départ à la retraite et d’autre part un dispositif de départ anticipé fixé selon les règles prévues dans le contrat de génération.

Il convient aussi de souligner que la politique volontariste de l’entreprise permet d’augmenter d’année en année le nombre de collaborateurs en situation de handicap.

Top